Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Samedi (04/02/12)

chapitre 4, partie 4

L'expédition était rentrée victorieuse, feuille 171 en main, et s'apprêtait à repartir pour la plage.

Dimanche (24/07/11)

chapitre 4, partie 3

"Le soleil vient de se lever.

Lundi (07/02/11)

chapitre 4, partie 2

Le marché de nuit à Saint-Cyprien ne vend presque que de la bimbeloterie, et un peu de confiserie. Mais les colifichets et la ferblanterie émerveillent les yeux des petites filles et garçons. Malheureusement, j'ai passé l'âge d'acheter des horreurs à deux balles venues de Chine, la maturité m'ayant fait préférer les horreurs plus chères. Et puis entre la spécialiste des matériaux qu'est Claire et la spécialiste de l'artisanat qu'est Corrine, il ne reste plus tellement de place pour l'émerveillement. Heureusement pour elles, nos cadettes n'avaient pas encore passé leur enfance par pertes et profits. Alors qu'Hitomi restait avec nous, Elise et Jennifer avaient été absorbées par l'étalage d'un vendeur de pendentifs géométriques en plastique multicolore essayant sans conviction d'imiter un aspect lapidaire. Corrine s'était jointe à elles, leur ayant promis une babiole.

Jeudi (13/01/11)

Chapitre 4, partie 1


Un conseil de guerre se réunit pour étudier le corps de Benoît, couché sur le lit.
"Il est complètement out.
- Je vois bien. Comment on le remet sur pied?
- On lui donne du sel, ou quelque chose de ce style?
- Des sels. Je fonce voir les médocs.
- On peut peut-être le congeler?
- Cryogéniser c'est pour les morts, et il respire encore.
- Heureusement!
- Bon, qu'est ce que c'est que ce bordel, vous pouvez m'expliquer?" dit Corrine, venue du séjour.

Jeudi (29/07/10)

Chapitre 3, partie 3

Le soir tombait, et les ombres commençaient à s'allonger avec une célérité paresseuse. Saint-Cyprien n'est pas sous les tropiques, mais le jour y tombe plus tôt que dans la région parisienne. Corinne fit la tête en constatant qu'elle ne pourrait plus bronzer ce jour-là. Elle se leva, rassembla ses affaires, nous dit de ne pas remonter trop tard et s'en alla. Je repliai mes cours et la suivis, laissant les filles continuer à profiter de la plage.

Mercredi (17/06/09)

Chapitre 3, partie 2

Ce qui est pénible avec les gens qui vous ont sauvé la vie, c'est que l'on a des scrupules à leur dire d'aller se faire voir ailleurs. Mais bon, je ne sentais pas ce type qui s'était interposé dans mon duel dans le but probable de draguer l'une des filles, et je lui faisais grief de m'utiliser pour cela.

Vendredi (10/04/09)

Chapitre 3, partie 1

Saint Cyprien fonctionne un peu à l'heure espagnole: vers une heure nous étions réunis pour manger.
En entrée il y avait du melon en tranche avec du jambon de montagne, suivi d'une salade de riz avec du thon, du maïs, des avocats, des poivrons et du pamplemousse, et en dessert des fruits et des yaourts. Tout le monde fit honneur au repas, sauf Sophie, détestant le pamplemousse, qui mangeait sa salade d'une humeur comparable à celle de Socrate buvant la ciguë.

Mardi (10/02/09)

Chapitre 2, partie 4.

Après le marché, nous étions rentrés avec suffisamment d'avance pour faire une bonne séance de plage avant le repas. Cécile et Julie étaient déjà descendues à la plage, tandis que Jennifer nous attendait. Nous déchargeâmes nos emplettes en vitesse, puis les filles m'interdirent à peu près la totalité de l'accès à l'appartement pour se changer.

Jeudi (15/01/09)

Chapitre 2, partie 3

Après le petit déjeuner, Corinne m'annonça: "Tiens, c'est marché, aujourd'hui. J'avais besoin d'un porteur de sacs, j'ai tiré au hasard le nom d'un garçon, et devine quoi, c'est toi qui a été désigné."

Lundi (24/11/08)

Chapitre 2, partie 2

Il était certain, maintenant, que le Dr Lenoir était mort de strangulation. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi j'avais tenté une demi-douzaine de reconstitutions pour en arriver là, alors qu'un bête examen du cadavre m'aurait donné la même indication, mais bon, l'essentiel était d'avoir cette indication capitale. Je fis un tour de table pour prendre la température. Mademoiselle Rose boudait, en accordant le moins d'intérêt possible au jeu, le nez plongé dans sa console de jeu portable. Le Colonel Moutarde gardait un air inexpressif m'interdisant de lire quoi que ce soit dans son jeu. Le Professeur Violet avait troqué sa pipe contre une cigarette qu'il écrasait de temps à autre dans un cendrier avant de la renouveler.

Articles suivants
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Index des rubriques
Liste de liens
Tribune
castor : Je suis belge
castor : Une petite chanson: [Lien]
castor : Rien de tel qu'un camembert pour comprendre les choses: [Lien]
castor : [Lien]
castor : Ha ha ha [Lien]
castor : Joyeux Noël à tous !
castor : Bonne année 2017 à tous !
sarah-k : Hello, heureuse année 2017.
sarah-k : De retour à Paris
castor : Salut Sarah!
castor : Si tu me permets l'allitération.
castor : Fillon garde le pognon et sa candidature. Tant qu'à faire, il peut aussi garder ses excuses.

Ailleurs sur Joueb.com
Archives par mois
Février 2017 : 2 articles
Janvier 2017 : 7 articles
Décembre 2016 : 7 articles
Novembre 2016 : 2 articles
Octobre 2016 : 2 articles
Septembre 2016 : 1 article
Août 2016 : 1 article
Juillet 2016 : 1 article
Juin 2016 : 2 articles
Mars 2016 : 2 articles
Février 2016 : 2 articles
Janvier 2016 : 2 articles